Un forum fruité

Contient tous les nutriments d'un petit déjeuner communiste
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Enseignants et enseignements en histoire

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Enseignants et enseignements en histoire   Dim 12 Aoû 2018 - 20:11

Les enseignants au secondaire ont une formation très minimale de l'histoire.

Dans leur BAC, c'est pas plus qu'un an de cours sur la matière historique elle-même, dont des cours à option sur différentes parties du monde, comme la Chine, l'Europe, les États-Unis, s'ils le souhaitent. Imaginez-vous donc les voir enseigner l'histoire du Canada et du Québec à des jeunes, alors qu'ils la connaissent à peine, cette histoire. Pensez-vous qu'ils savent transmettre la passion pour l'histoire, si tout ce qu'ils peuvent répéter est un squelette de connaissances dénué de compréhension réelle ?

C'est la situation dans laquelle nous sommes actuellement. Nos dirigeants craignent l'histoire et sa vérité, porteuse d'enseignements et susceptible de réveiller le peuple. Ils préfèrent garder le peuple ignorant, et ça inclut les enseignants.


Dernière édition par megalomarc le Mer 21 Nov 2018 - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Jam (Le Grand Leader)
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7200
Age : 17
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Lun 13 Aoû 2018 - 3:43

La façon dont on regarde notre histoire définit comment on profil son avenir.
Revenir en haut Aller en bas
sharl
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 794
Localisation : Sur un nuage
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Lun 13 Aoû 2018 - 20:55

A l'évidence tu vises Canta.

Mais bon! Quand une classe est composée d'une large majorité d'immigrants qui se foutent éperdument de l'histoire des locaux aussi bien laisser tomber cette matière que la bâclée en faisant semblant de l'enseigner.
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Mar 14 Aoû 2018 - 21:39

Devrais-je taire le sujet parce que ça serait aussi - un peu - parler de Cantabile ?

Il est question de la qualité de l'éducation de l'histoire. Les immigrants ne voteront jamais OUI sans comprendre notre histoire. Ça prend des gens intéressants qui la connaissent, pour l'enseigner et la transmettre.
Revenir en haut Aller en bas
dalporto
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 354
Date d'inscription : 05/05/2016

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Lun 27 Aoû 2018 - 18:53

Ils forment des enseignants, pas des super spécialistes en histoire, comme pour n'importe quel BAC en enseignement.

Un coup que tu sais enseigner, il te reste à prendre connaissance de la matière pour l'enseigner. C'est un cours de pédagogie. T'as beau être super calé en histoire, si tu sais pas comment partager tes connaissances, t'es mieux avec le moins calé qui suit le livre.

Ça prend pas un doctorat en histoire pour enseigner l'histoire de secondaire II anyway.

La majorité des jeunes apprennent la matière à examen par cœur, vomissent ça sur leur feuille réponse pis passent à autre chose.

J'ai pas grand souvenir de mes cours d'histoire à part que c'était plate à arrêter une horloge.
Revenir en haut Aller en bas
dalporto
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 354
Date d'inscription : 05/05/2016

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Lun 27 Aoû 2018 - 18:56

Aussi, c'est un cour d'histoire, pas un agenda politique.

Les jeunes doivent tirer leurs propres conclusions à partir de faits sans être dirigés.

Anyway, on commencera pas à changer le contenu à chaque changement de gouvernement.

C'est un cours d'histoire, pas de la propagande.
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Ven 31 Aoû 2018 - 20:35

dalporto a écrit:

Un coup que tu sais enseigner, il te reste à prendre connaissance de la matière pour l'enseigner.

Cette phrase n'a aucun sens. Un enseignant devrait être un maître de sa matière. Il devrait avoir déjà une base solide, et aller chercher ce qui lui manque au besoin, mais en aucun cas il devrait avoir juste à "apprendre à enseigner, et ensuite aller chercher les connaissances". D'ailleurs, il a appris à enseigner avec quoi, s'il avait peu de connaissances ?
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Ven 31 Aoû 2018 - 20:39

dalporto a écrit:
Aussi, c'est un cour d'histoire, pas un agenda politique.

Les jeunes doivent tirer leurs propres conclusions à partir de faits sans être dirigés.

Anyway, on commencera pas à changer le contenu à chaque changement de gouvernement.

C'est un cours d'histoire, pas de la propagande.

La première chose que le gouvernement Couillard a fait, c'est de couper dans le cour d'histoire du Québec au cégep. T'es d'accord avec ça ?

Tu parles comme un bon libéral qui a peur que les péquiste poussent l'indépendance dans les cours d'histoire. Il se servent de cet argument pour justifier de ne pas enseigner du tout l'histoire du Québec. Beau raisonnement de cabochon.

Restons dans notre ignorance, dès fois que ça nous rendrait péquiste d'en savoir un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Ven 31 Aoû 2018 - 20:51

dalporto a écrit:


... mes cours d'histoire ... c'était plate à arrêter une horloge.

En secondaire deux, moi aussi. En secondaire cinq, c'était un prof super qui m'a donné le goût d'aller plus loin.

S'il était pédagogue, il était manifestement aussi un passionné d'histoire. Si t'es pas passionné par ta matière, pourquoi t'enseignerais ça ?
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Ven 31 Aoû 2018 - 21:14

Je ne suis pas le seul à défendre cet avis :

Loïc Tassé a écrit:

En cinquante ans, les facultés d’éducation des universités ont réussi à imposer que les professeurs du niveau secondaire soient des diplômés en éducation. C’est une absurdité et du corporatisme déguisé. Les diplômés des facultés d’éducation devraient être confinés à l’enseignement au niveau primaire. Il est plus que temps que les disciplines du secondaire soient enseignées par de véritables passionnées et par de véritables spécialistes de ces matières. Que les mathématiques soient enseignées par des gens qui détiennent des baccalauréats ou des maîtrises en mathématique, le français, par des diplômés en littérature, les sciences, par des diplômés en sciences, etc. Sauf exception, les compétences et les connaissances des diplômés des facultés d’éducation sont nettement insuffisantes pour enseigner ces matières au secondaire. Il faut donc ouvrir les portes des écoles secondaires aux diplômés des disciplines qui sont enseignées au secondaire. Il faut fermer les portes des écoles secondaires aux diplômés en éducation.

https://www.journaldequebec.com/2018/08/25/trois-mesures-pour-leducation
Revenir en haut Aller en bas
dalporto
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 354
Date d'inscription : 05/05/2016

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Lun 3 Sep 2018 - 20:12

C'est un point de vue qui se défend.

Les professeurs que j'ai eu, genre en mathématiques tout le long du secondaire, étaient de des bacheliers en mathématiques avec une mineure en pédagogie.

J'ai trouvé la situation aberrante lorsqu'ils ont changé ça pour un BAC en éducation avec très peu de matériel à enseigner, voire aucune, qui était dans le cursus.

Ensuite j'ai macéré ça.

En secondaire deux, mon prof de maths était un docteur en mathématiques. pourquoi il était là, c'est que sa femme enseignait au primaire et voulait habiter la région. C'était un de mes voisins.

Je n'ai jamais connu un prof aussi ennuyant et loin de son public que lui.

En deux phrases, il perdait la classe au complet. Il se choquait qu'on ne comprenne pas ses explications. Il était fucking compétent comme mathématicien sûrement, et autant mauvais comme professeur.

C'est là que j'ai compris que -b +/- radical b2 - 4 ac divisé par 2a, t'as pas besoin d'un gars calé en maths pour enseigner ça. T'as besoin d'un enseignant qui va te l'apprendre, pis quand tu vas lui demander à quoi ça sert il va avoir une réponse qui va te faire comprendre que ça ne sert pas juste à avoir un doctorat en maths.

Ça ne prend pas un Doc en math pour enseigner les maths. En fait, pour enseigner les 536, faut juste comprendre les 536. C'est déjà assez plate de même le secondaire, pas besoin de filtrer ça en faisant donner des cours par des trop calés dans les matières.

Anyway, si tu retournes à ça, tu vas manquer de candidats pour enseigner.
Revenir en haut Aller en bas
Le Jam (Le Grand Leader)
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7200
Age : 17
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Mar 4 Sep 2018 - 4:13

megalomarc a écrit:


Les immigrants ne voteront jamais OUI sans comprendre notre histoire. Ça prend des gens intéressants qui la connaissent, pour l'enseigner et la transmettre.


Avant de leur enseigner l'histoire, il faudrait commencer par avoir une volonté de les assimiler.

Hors ce n'est pas en pronnant le multiculturalisme dans lequel la culture Sikh, Arabe ou chinoise a autant de légitimité que la culture Francophone, chrétienne et même Anglophone que vous allez créer une nation.

Une nation partage, une histoire tu l'as dit mais aussi des valeurs et des traditions et cela me semble incompatible avec une société qui prône l'individualisme ou le communautarisme à travers le multiculturalisme plutôt que les valeurs supérieurs de la nation.

On traîne encore presque 100 ans après, comme un boulet les effet du nationalisme nous empêchant toute forme de patriotisme que je jugerais sain.
Revenir en haut Aller en bas
rocheminou
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 11/03/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Ven 14 Sep 2018 - 19:34

J'ai 2 années sur 3 du baccalauréat en histoire dans ma petite poche de jeans. Merci.

Mégalo, trouve-toi une vraie job pis tu pourras critiquer les autres après.

Ok je lâche le blogue à Pontiak...salut Joliette, je pense que j'aurais aimé ça prendre une frette avec toé gros jambon.
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Sam 15 Sep 2018 - 21:23

Tu trouves normal que tes collègues ne sachent à peu près rien de l'histoire du Canada avant de commencer à enseigner ?
Revenir en haut Aller en bas
dalporto
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 354
Date d'inscription : 05/05/2016

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Sam 15 Sep 2018 - 21:44

Si on pousse ton "raisonnement", ça prend un doctorat pour apprendre à des enfants de 6 ans à compter jusqu'à 10.

Tu vois bin que t'es dans le champs.
Revenir en haut Aller en bas
sharl
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 794
Localisation : Sur un nuage
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Lun 17 Sep 2018 - 23:09

Je reviens de mon périple en Europe centrale, 3585 km en 8 jours.

Le très sympathique chauffeur du bus était un français d'origine portugaise. Il dit que lycéen en France, l'histoire qu'on lui enseignait était un sujet qui le l'intéressait pas pour la simple et bonne raison qu'il venait d'ailleurs.

Sans trop de risque de se tromper, on peut affirmer que les immigrants -- qui forment un pourcentage de plus en plus fort d'une classe -- n'ont à peu près rien à foutre des cours d'histoire du Québec.


Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Mar 18 Sep 2018 - 21:40

sharl a écrit:
Je reviens de mon périple en Europe centrale, 3585 km en 8 jours.

Le très sympathique chauffeur du bus était un français d'origine portugaise. Il dit que lycéen en France, l'histoire qu'on lui enseignait était un sujet qui le l'intéressait pas pour la simple et bonne raison qu'il venait d'ailleurs.

C'est une belle preuve de fermeture à l'autre. Si je déménageais à quelque part, je me ferais un point d'honneur d'apprendre l'histoire nationale de ce pays. Je ferais de cette histoire la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Mar 18 Sep 2018 - 21:42

En plus que le Portugal, c'est pas non plus les Moluques. La proximité géographique et culturelle devrait rendre ça plus facile d'apprendre l'histoire de la France. D'ailleurs, à travers l'histoire de la France, nous touchons en son cœur même l'histoire de l'Europe.

T'as rencontré un immigrant intolérant envers sa société d'accueil.
Revenir en haut Aller en bas
sharl
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 794
Localisation : Sur un nuage
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Mer 19 Sep 2018 - 8:07

Ce chauffeur était parfaitement intégré, sauf que le volet plus intellectuel ou culturel du cursus ne l'intéressait pas notamment l'histoire de France dont il se sentait loin. En fait, il nous a un peu parler des relations historiques entre l'Espagne et le Portugal.

Les immigrants qui nous arrive d'Afrique, d'Asie, d'Amérique du Sud ou d'Europe de l'Est ne sont pas ou peu intéressés par l'histoire du Québec ou du Canada. Pour eux, nos manuels d'histoire sont aussi périmés que le latin d'hier.
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Mer 19 Sep 2018 - 14:52

sharl a écrit:
Ce chauffeur était parfaitement intégré, sauf que le volet plus intellectuel ou culturel du cursus ne l'intéressait pas notamment l'histoire de France dont il se sentait loin. En fait, il nous a un peu parler des relations historiques entre l'Espagne et le Portugal.

Les immigrants qui nous arrive d'Afrique, d'Asie, d'Amérique du Sud ou d'Europe de l'Est ne sont pas ou peu intéressés par l'histoire du Québec ou du Canada. Pour eux, nos manuels d'histoire sont aussi périmés que le latin d'hier.  

Toi tu irais vivre ailleurs, tu n'apprendrais pas l'histoire de tes nouveaux concitoyens ?

Ne pas s'intéresser à l'histoire, c'est exactement comme ne pas s'intéresser à la culture. Alors donc : devrait-on s'effacer complètement pour avoir l'air cool aux yeux de ces immigrants ?
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Mer 19 Sep 2018 - 15:06

sharl a écrit:
En fait, il nous a un peu parler des relations historiques entre l'Espagne et le Portugal.

T'aurais dû lui dire que tu t'en crissais de son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
sharl
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 794
Localisation : Sur un nuage
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Jeu 20 Sep 2018 - 9:02

Va falloir t'y faire!

Dans une société sociologiquement, politiquement et idéologiquement multiculturelle, l'enseignement de l'histoire n'a pas la même utilité, ni le même intérêt que dans la société traditionnelle qui était la nôtre.

J'imagine que l'histoire ne sera plus un cours distinct, mais un segment d'un cours plus global sur la citoyenneté. Un peu comme ces vieux cours de religion. Canta va probablement devoir se recycler un peu avant sa retraite,,,


Revenir en haut Aller en bas
sharl
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 794
Localisation : Sur un nuage
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Sam 22 Sep 2018 - 7:51

Je n'en reviens pas de voir comment toi et Canta êtes creux lorsqu'on parle d'histoire. Des autruches, intellectuellement paresseuses de surcroit.

Car la vraie question est de savoir quelle histoire enseigner aujourd'hui -- et encore plus demain -- dans une société mosaïque ayant adoptée le multiculturalisme comme idéologie dominante.
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Sam 22 Sep 2018 - 21:06

Ouache. Je ne me suis jamais fait comparer à Cantabile. C'est pas le fun. Arrêtes ça.

Mais je suis cohérent, en accord avec ma vision des choses.  

Le multiculturalisme n'a pas sa place. Je n'accepte pas la doctrine des Trudeaux chez nous. Ici les immigrants doivent s'assimiler, ils doivent se greffer au tronc québécois, et non pas former d'autres petites pousses indépendantes les unes des autres. Ils apportent leurs couleurs, ils influencent l'ensemble de l'arbre, mais ils le font à partir du tronc commun.

Autre chose que ça, c'est accepter que l'identité québécois sera progressivement dissoute dans le grand ensemble canadian. Ce serait accepter que des corps étrangers viennent se greffer sur le corps québécois en lui rongeant son espace, comme des sortes d'excroissances qui viendraient nuire à sa santé et à sa force. Ce serait créer une rivalité culturelle avec chacun des petits pays venus s'installer au Québec.

Toi t'es drôlement incohérent. Depuis toujours tu changes d'avis comme tu changes de chemise. L'autre jour tu te disais contre le multiculturalisme. Aujourd'hui tu essais de me passer sa propagande qui t'as corrompu l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
sharl
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 794
Localisation : Sur un nuage
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Dim 23 Sep 2018 - 8:29

Moi aussi je suis contre le multiculturalisme et, dans l'ensemble d'accord, avec ton analyse.

Mais les faits sont là, le multiculturalisme est la pensée maîtresse aujourd'hui -- au Canada et de plus en plus au Québec, notamment chez les jeunes québécois de souche idéalistes et de plus en plus en contact avec la nuée d'immigrants de leur âge dans les école.

Dans ce contexte, l'histoire se retrouve reléguée à ce qu'étaient hier les cours de religion aujourd'hui disparus. Fini la notion fondamentale de mémoire communautaire (ou identitaire).

Le plus désolant étant de voir que nos profs d'histoire se fichent de tout cela, espérant seulement atteindre leur retraite dorée avant d'être frappés par la vague. De toute façon, leurs chers syndicats vont sans doute les protéger et jusque là ils peuvent dormir en paix,,,

Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Dim 23 Sep 2018 - 10:30

Exact. Les profs insignifiants sont juste préoccupés par leur chèque de paye.

Individualistes, ils n'ont aucune vision, et d'ailleurs aucune réelle passion pour leur matière. Un des objectifs devrait être d'accroître le niveau d'esprit critique des élèves. Mais si les profs ne l'ont pas, ce sens critique, comment pourraient-ils le transmettre aux étudiants ? Comment par ailleurs transmettre ceci sans les connaissances nécessaires pour apprendre à jongler avec les idées ?

L'approche par compétence me semble au final une belle approche de pogne derrière. Plus facile pour les profs, qui n'ont plus à préparer de longs discours magistraux, plus facile pour les élèves, qui n'ont pas à prendre des notes, écouter, étudier comme avant. Ça doit aussi alléger la tâche de correction.

Je n'ai jamais entendu Canta parler de l'approche par compétence. Curieux. Lui a dû voir ça comme une bénédiction. C'est bien plus facile de ne pas être fort en histoire quand tu n'as plus à transmettre les connaissances par des cours magistraux et qu'à la place tu n'as qu'à guider les travaux d'équipe des étudiants. Après quelques années, c'est une belle job de syndiqué.

Par ailleurs, le réflexe des profs est de se déresponsabiliser par rapport au désintérêt des jeunes. C'est pas leur approche qui est plate, c'est les étudiants qui ne sont pas intéressés. Et si les jeunes ne sont pas intéressés, c'est  à cause de la matière elle-même.

C'est la matière elle même la coupable. Belle façon de déresponsabiliser le prof et l'élève de leurs responsabilités respectives dans le fiasco de l'enseignement de l'histoire.

L'impression que nous laisse tout cela, c'est que comme tout le monde nivelle par le bas, le ministère, les commissions scolaires, les directions d'écoles et les profs eux mêmes sont dans une logique de réduire les exigences. Bref, niveler par le bas, faire passer les jeunes malgré le peu de succès de leurs apprentissages. Ça fait l'affaire de tout le monde. Moins dur pour le prof et l'élève. Ça augmente les statistiques de succès du système d'éducation. Ce qui écope au final, c'est la société québécoise, qui tolère des profs qui se pognent le derrière et des élèves qui n'apprennent pas assez malgré l'investissement énorme. Comme les Libéraux sont au pouvoir depuis 15 ans, c'est pas eux qui vont s'en plaindre. Plus le Québécois moyen est ignorant de son histoire, plus il manque d'esprit critique, plus il tend à voter libéral. De ce point de vue, la réforme du système d'éducation les a bien servi, puisque les jeunes sont de plus en plus portés à voter libéral.
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Dim 23 Sep 2018 - 10:49

sharl a écrit:
Mais les faits sont là, le multiculturalisme est la pensée maîtresse aujourd'hui -- au Canada et de plus en plus au Québec, notamment chez les jeunes québécois de souche idéalistes et de plus en plus en contact avec la nuée d'immigrants de leur âge dans les école.

Dans ce contexte, l'histoire se retrouve reléguée à ce qu'étaient hier les cours de religion aujourd'hui disparus. Fini la notion fondamentale de mémoire communautaire (ou identitaire).

C'est un aspect important du problème qui serait sans doute moins préoccupant si nous étions dans un pays.

Le Québec résiste à la notion de multiculturalisme. Le rapport Bouchard-Taylor a rappelé qu'il ne devrait pas s'appliquer ici de la même façon que dans le RoC.

Mais depuis que les Libéraux sont au pouvoir, ça semble triompher. Depuis que Trudeau a été élu, ça semble plus fort. Pourtant, il y a deux ans, Harper était au pouvoir et nous n'avions pas cette impression. Les Libéraux fédéraux étaient troisièmes dans les sondages.

Bref, cette impression de multiculturalisme triomphant est conjoncturelle. Il y a des résistances très fortes à ce mouvement au Québec. Ça peut encore changer, et ça commence par virer les Libéraux provinciaux. La bataille n'est pas perdue.
Revenir en haut Aller en bas
rocheminou
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 11/03/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Dim 23 Sep 2018 - 16:54

Allo. Juste pour vous dire de cessez d'être jaloux, des jobs en enseignement il y en a plein. Pour le reste c'est votre diarrhée verbale habituelle.

À vous entendre vous seriez les meilleurs profs d'histoire au monde. C'est juste plate que l'un soit un vieillard grabataire sur le bord du précipice de sa vie et que l'autre soit un petit arrogant qui n'a jamais réalisé quoi que ce soit de tangible de sa vie. Mais hey on peut donner des leçons à Cantabile.

L'approche par compétence enlève le besoin de prendre des notes et d'étudier ? ? Absence de magistral ? Moins de prépration ? Job plus facile pour les profs ?

Mégalo, ça te dit de faire un stage dans une école défavorisée de Montréal ? Non ? bon ben ferme ta gueule, t'as aucune idée de ce dont tu parles. C'est toujours comme ça avec toi, des théories, mais jamais rien de concret. Continue à te défouler ici, petite chose, c'est pas mal ce dans le quoi tu es meilleur.


Revenir en haut Aller en bas
sharl
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 794
Localisation : Sur un nuage
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Dim 23 Sep 2018 - 20:17

D'abord sur la formation des profs d'histoire, je suis plus près de ta position que celle de Méga. D'autant que le programme est déjà pondu et qu'il ne reste qu'à le servir aux élèves d'où la primauté de la pédagogie.

Le fondement de l'enseignement de l'histoire relevait de l'identitaire et de son renforcement. Tout à l'opposé du multiculturalisme d'aujourd'hui.

Plus est, pas certains qu'un étudiant d'origine indienne ou nigérienne ou birmane ou slovaque du Secondaire IV va se passionner pour le Bas et le Haut Canada. Même pour un Québécois c'était chiant un max.

Pour un jeune, l'histoire doit être épique pour être intéressante.

Le problème avec Canta c'est qu'il manque de profondeur, notamment dans son domaine de spécialisation. Résigné et cynique,,,

Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2074
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   Dim 23 Sep 2018 - 22:34

Je savais que je réussirais à ramener Cantabile sur le forum. Il suffit de parler de lui un peu pour qu'on sache qu'il nous a jamais quitté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enseignants et enseignements en histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enseignants et enseignements en histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire de petit Louis
» histoire de paysan normand
» je vous présente mon histoire avec ma fille Inès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un forum fruité :: La roue de secours :: Politique et Société-
Sauter vers: