Un forum fruité

Contient tous les nutriments d'un petit déjeuner communiste
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Montréal veut légaliser la délinquance a vélo.

Aller en bas 
AuteurMessage
Gilbert Du Motier
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 3934
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Montréal veut légaliser la délinquance a vélo.   Mer 14 Fév 2018 - 19:22

http://www.journaldemontreal.com/2018/02/14/bientot-la-fin-de-larret-obligatoire-a-velo-a-montreal

Hahaha, considérer un Arrêt comme un Cédez le passage.

L'avenir c'est la voiture électrique et autonome. Montréal, ville nordique avec quoi, 300 cm de neige par hivers, mise sur le vélo.

Osti d'bande d'épais du Plateau.
Revenir en haut Aller en bas
Le Jam (Le Grand Leader)
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7036
Age : 17
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Montréal veut légaliser la délinquance a vélo.   Jeu 15 Fév 2018 - 3:22

C'est pas faux. Le vélo l'hiver chez vous doit être tout simplement impraticable.

Par contre je me pose une question. Comment les véhicules electriques supportent l'hiver chez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 1787
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Montréal veut légaliser la délinquance a vélo.   Jeu 15 Fév 2018 - 3:25

Les propositions me semblent être le simple bon sens.

Citation :
La métropole demande à Québec d’adopter cinq mesures concrètes pour aider à la sécurité, mais également à la fluidité des déplacements à vélo.

Voici ces mesures:

1. Autoriser les cyclistes à effectuer un virage à droite à un feu rouge. Cette mesure est permise partout au Québec sauf sur l’île de Montréal.

2. Permettre aux cyclistes de considérer les panneaux d’arrêt comme un «cédez-le-passage». Les cyclistes ne seraient donc plus obligés de s’arrêter à un arrêt, mais devraient ralentir et laisser les passages aux véhicules qui sont déjà à l’intersection.

3. Considérer l’emportiérage, c’est-à-dire lorsqu’un piéton ou un cycliste est renversé par une porte d’automobile qui s’ouvre de l’intérieur, comme un accident dans le nouveau Code de la sécurité routière.

4. Autoriser l’utilisation des feux pour piétons par les cyclistes, ce qui permettra de légaliser un comportement déjà bien répandu selon la Ville.

5. Rendre obligatoire l’installation de protections latérales sur les véhicules lourds pour réduire le risque de blessures graves lors d’une collision avec un cycliste ou un piéton.

Étant cycliste, ce sont des comportements habituels et normaux qui sont, de toute façon, non punis par la police.
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Du Motier
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 3934
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Re: Montréal veut légaliser la délinquance a vélo.   Jeu 15 Fév 2018 - 7:27

Moi il ne me viendrait pas a l’idée de sortir ma moto l’hivers.

https://www.facebook.com/1926589454295975/videos/2036178230003763/?hc_ref=ARSh4clzmZQptg4AMLV8l59aEntiTu6o6m-S5FWF-AIkHThKtCP6JNO4ogCH0pe1Zw8

Qu’ils actionnent la ville. L’individu n’est plus responsable de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Du Motier
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 3934
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Re: Montréal veut légaliser la délinquance a vélo.   Jeu 15 Fév 2018 - 7:40

megalomarc a écrit:
Les propositions me semblent être le simple bon sens.

Citation :
La métropole demande à Québec d’adopter cinq mesures concrètes pour aider à la sécurité, mais également à la fluidité des déplacements à vélo.

Voici ces mesures:

1. Autoriser les cyclistes à effectuer un virage à droite à un feu rouge. Cette mesure est permise partout au Québec sauf sur l’île de Montréal.

2. Permettre aux cyclistes de considérer les panneaux d’arrêt comme un «cédez-le-passage». Les cyclistes ne seraient donc plus obligés de s’arrêter à un arrêt, mais devraient ralentir et laisser les passages aux véhicules qui sont déjà à l’intersection.

3. Considérer l’emportiérage, c’est-à-dire lorsqu’un piéton ou un cycliste est renversé par une porte d’automobile qui s’ouvre de l’intérieur, comme un accident dans le nouveau Code de la sécurité routière.

4. Autoriser l’utilisation des feux pour piétons par les cyclistes, ce qui permettra de légaliser un comportement déjà bien répandu selon la Ville.

5. Rendre obligatoire l’installation de protections latérales sur les véhicules lourds pour réduire le risque de blessures graves lors d’une collision avec un cycliste ou un piéton.

Étant cycliste, ce sont des comportements habituels et normaux qui sont, de toute façon, non punis par la police.

Ah oui?

Pourquoi un cycliste ne ferait pas son arrêt?

Les camions et les remorques ne viennent pas juste du Québec, allez vous interdire aux camions plaqués hors Québec l’accès a la ville dégueulasse qu’est Montréal parce-qu’ils n’ont pas les mesures de « sécurité »?

En moto, pourquoi mes arrêts ne se transformeraient pas en cédez le passage? Et pourquoi je paie 700$ de plaque et le cycliste zéro? Le vélo est une nuisance et sa place est sur les pistes cyclable et devrait être sur le trottoir. Interdit dans les zones de 70 et plus. Si tu n’es pas assuré par la SaaQ, si tu n’as pas payer une immatriculation, pas d’accès a notre asphalte.

L’avenir est a la voiture autonome et non polluante. Montréal manque encore le bateau en voulant légaliser l’anarchie sur les routes. Il sera plus important que jamais que le cycliste soit civilisé et qu’il respecte un code quand les voitures autonomes arriveront. On ne peut pas légaliser le « sautage » de stops. Faut au contraire, intensifier la correction des comportements anarchiques des cyclistes.
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Du Motier
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 3934
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Re: Montréal veut légaliser la délinquance a vélo.   Jeu 15 Fév 2018 - 7:46

A cause de ces cyclistes qui considèrent un ARRÊT comme un cédez le passage, l’implantation de la voiture autonome sera retatdée et problématique a Montréal qu’en région.

Vous ne pouvez même pas virer a droite sur feu rouge, bande d’attardés. Carrément ca, Montréal rst une ville attardée. Ailleurs, on vire sur feu rouge et nos cyclistes on intérêt a le savoir et a se discipliner.
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Du Motier
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 3934
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Re: Montréal veut légaliser la délinquance a vélo.   Jeu 15 Fév 2018 - 7:48

Les cyclistes l’hivers, c’est quoi se niaisage la?

Pourquoi pas du patin a roulettes?

Qui sera responsable?
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 1787
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Montréal veut légaliser la délinquance a vélo.   Jeu 15 Fév 2018 - 21:25

Gilbert Du Motier a écrit:
megalomarc a écrit:
Les propositions me semblent être le simple bon sens.

Citation :
La métropole demande à Québec d’adopter cinq mesures concrètes pour aider à la sécurité, mais également à la fluidité des déplacements à vélo.

Voici ces mesures:

1. Autoriser les cyclistes à effectuer un virage à droite à un feu rouge. Cette mesure est permise partout au Québec sauf sur l’île de Montréal.

2. Permettre aux cyclistes de considérer les panneaux d’arrêt comme un «cédez-le-passage». Les cyclistes ne seraient donc plus obligés de s’arrêter à un arrêt, mais devraient ralentir et laisser les passages aux véhicules qui sont déjà à l’intersection.

3. Considérer l’emportiérage, c’est-à-dire lorsqu’un piéton ou un cycliste est renversé par une porte d’automobile qui s’ouvre de l’intérieur, comme un accident dans le nouveau Code de la sécurité routière.

4. Autoriser l’utilisation des feux pour piétons par les cyclistes, ce qui permettra de légaliser un comportement déjà bien répandu selon la Ville.

5. Rendre obligatoire l’installation de protections latérales sur les véhicules lourds pour réduire le risque de blessures graves lors d’une collision avec un cycliste ou un piéton.

Étant cycliste, ce sont des comportements habituels et normaux qui sont, de toute façon, non punis par la police.

Ah oui?

Pourquoi un cycliste ne ferait pas son arrêt?

Il va le faire s'il doit laisser aller l'auto qui se trouverait devant lui. Par contre, s'il arrive après que l'auto ait presque franchi l'intersection, il n'y a pas de raison pour le faire.

Le cycliste a une meilleure compréhension de la route avec une vue plus large. Son sens de l'ouïe est davantage mis à contribution (sauf si c'est un imbécile avec un lecteur mp3). Sa vitesse de déplacement est moins haute, et la perspective d'une collision due à un mauvais jugement est moins dommageable qu'un automobiliste à cause de la grosseur de l'engin. Pour un cycliste, un ralentissement suivi de la traversée devrait être suffisant si s'est à son tour de passer.

Penses-tu qu'un piéton fait son stop s'il veut traverser une intersection et qu'il juge qu'il peut passer ? Le vélo est comme une entité hybride entre véhicule et piéton, et c'est de cette façon qu'on devrait le comprendre. On devrait réglementer en fonction de cette compréhension.

Gilbert Du Motier a écrit:
megalomarc a écrit:

Les camions et les remorques ne viennent pas juste du Québec, allez vous interdire aux camions plaqués hors Québec l’accès a la ville dégueulasse qu’est Montréal parce-qu’ils n’ont pas les mesures de « sécurité »?

En moto, pourquoi mes arrêts ne se transformeraient pas en cédez le passage? Et pourquoi je paie 700$ de plaque et le cycliste zéro?

La moto est reconnue comme coutant cher au programme de no-fault. Beaucoup plus de motocyclistes se blessent ou se tuent sur les routes. Leur sport est plus dangereux et coûte plus cher à la société. Les motos, par ailleurs, roulent vite, sont pesants, et s'ils frappent un cycliste ou un piéton, ça peut avoir des conséquences graves. Par contre, je ne serais pas totalement contre un peu d'assouplissement envers les motos, parce que leur petit gabarit permet plus de flexibilité sur la route. Ça serait à voir.

Gilbert Du Motier a écrit:

Le vélo est une nuisance et sa place est sur les pistes cyclable et devrait être sur le trottoir. Interdit dans les zones de 70 et plus. Si tu n’es pas assuré par la SaaQ, si tu n’as pas payer une immatriculation, pas d’accès a notre asphalte.

Je pense que c'est une légende urbaine qui veut que seuls ceux qui paient des plaques contribuent à l'entretien des routes québécoises. Les cyclistes paient des impôts.

Je suis assez d'accord que ce n'est pas normal qu'un cycliste roule sur une route de 70 et plus. Par contre, parfois, c'est la seule option. S'il est sur la piste cyclable, et que soudainement il tombe sur une route à 70, tu lui proposes de faire quoi, se prendre un taxi ?

Gilbert Du Motier a écrit:

L’avenir est a la voiture autonome et non polluante. Montréal manque encore le bateau en voulant légaliser l’anarchie sur les routes. Il sera plus important que jamais que le cycliste soit civilisé et qu’il respecte un code quand les voitures autonomes arriveront. On ne peut pas légaliser le « sautage » de stops. Faut au contraire, intensifier la correction des comportements anarchiques des cyclistes.

Tu vas trouver que c'est anarchique juste si tu ne les comprends pas. Le cycliste est un hybride qui s'adapte à la présence des autos et des piétons. Sa vie en dépend. Il y a évidemment des écervelés à vélo, je pense en particulier à cet imbécile qui est mort sur le mont Royal. Mais il y a aussi des écervelés en auto.
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Du Motier
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 3934
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Re: Montréal veut légaliser la délinquance a vélo.   Ven 16 Fév 2018 - 6:06

Un hybride avec une meilleur compréhension de la route et une meilleure vision.

C'est bien dit. Alors il devrait être en mesure de partager le trottoir avec les piétons. Mais non, il ne semble pas en mesure. Alors pourquoi L'automobiliste doit se taper ces imprévus qui sortent de nul-part et qui se faufilent a droite entre les voitures..

Si c'est un hybride avec une meilleur compréhension de la route et une meilleure vision pourquoi c'est toujours le camionneur qu'on pointe du doigt et qu'on veut expulser des rues de Montréal?

Le fait est, que même a Montréal, le vélo c'est 2.5% des déplacements, et que la plupart de ces déplacements se font au nom de l'entrainement physique ou de l'anti-pollution. Les rues ne sont pas des Gyms, et l'anti-pollution n'aura plus le lieu d'être sous peu. L'avenir est a la bagnole et que Montréal agisse en conséquence. La voiture autonome et non-polluante ne fera pas bon ménage avec l'anarchie cycliste, et ces imprévisibles de la route qui ne respectent pas un cadre, pourrait retarder Montréal dans l'implantation de ces voitures modernes. Comme pour l'interdiction du virage a droite interdit seulement a Montréal, parce-que ses piétons et cyclistes ne suivent aucune règles. Ville attardée.

Quant a l'imbécile qui est mort sur le Mont Royal, il sert très bien de prétexte pour y interdire les voitures. Je crois même que c'est déja en vigueur. C'est assez malade, mais c'est Montréal.

Pour les routes a 70+. Je lui suggère de virer de bord, et de revenir avec un véhicule adapté pour ce genre de route et de vitesse : prendre sa voiture.

Le vélo n'a aucune phare, n'a aucune lumière indiquant qu'il freine, aucun clignotant, aucun pneu d'hivers......ca n'a simplement pas d'affaire sur une route ou il y a un code a suivre.

Moi aussi en voiture sur une rouge les fenêtres baissées, je me dis que je pourrais passer dessus. Même le piéton doit suivre un code, attendre son droit de passage, sa lumière.....

Les cyclistes c'est très peu de gens, qui utilisent ce moyen de transport par choix et plaisir, et non par nécessité, la plupart de leurs déplacements sont inutiles, et ils doivent être mis aux pas. C'est a lui a s'adapter aux règles de la route.

Ca l'air bien beau l'histoire du cédez le passage, mais dans les faits, l'automobiliste va faire sont arrêt, et devra être sur ses garde en sacrament, car si un cycliste se pointe, on le sait qu'il ne s'arrêtera pas, encore moins depuis qu'il est backé par la loi. Le cycliste deviendra prioritaire en tout temps a une intersection.

Et on le sait pourquoi et pourquoi on veut cette loi : pour les cyclistes sportifs qui ne veulent pas perdre leur ''swing''.

Sinon, qu'est-ce qu'il y a de si dur a s'arrêter a un feu rouge? Moi aussi en auto j'aimerais passer dessus.



Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Du Motier
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 3934
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Re: Montréal veut légaliser la délinquance a vélo.   Ven 16 Fév 2018 - 6:12

L'autre chose, ce cycliste qui a une meilleure compréhension et une meilleure vision de la route, c'est toi.

Les autres on en sait rien, car aucun permis est nécessaire. Ca peut-être quelqu'un qui a de graves problèmes de vision, un gars sur la brosse, quelqu'un qui ne connais en rien la notion de cédez le passage.

Encore autre chose : il n'a aucune assurance.

Ce 2.5% de déplacements (chiffre gonflé a l'os par Vélo Québec) est problématique. Et moi, je le vois sur le trottoir, avec les mêmes règles que pour les piétons.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Montréal veut légaliser la délinquance a vélo.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Montréal veut légaliser la délinquance a vélo.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journal de Montréal
» Si quelqu'un veut s'inscrire pour les Maternelles, éduquer différemment
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» DCKM ça veut dire quoi ?
» pouruqoi elle ne veut pas dormir?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un forum fruité :: La roue de secours :: Politique et Société-
Sauter vers: