Un forum fruité

Contient tous les nutriments d'un petit déjeuner communiste
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "L'économie se porte bien" - Pierre Fortin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 1303
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: "L'économie se porte bien" - Pierre Fortin   Lun 15 Fév 2016 - 14:42

Pierre Fortin a écrit:
Pour bien commencer l’année économique, rien de mieux que de refaire la démonstration que les pessimistes, ceux qui sont toujours prompts à proclamer que l’économie du Québec va mal, se trompent royalement.

Tout peut et doit s’améliorer, bien sûr. Les défis ne manquent pas : la démographie, l’environnement, la santé, la persévérance scolaire, les inégalités, la corruption.

Mais l’économie québécoise a énormément progressé depuis 50 ans, et elle est loin d’aller mal depuis 20 ans.

À l’époque, nous formions un peuple pauvre, illettré, dépendant et en mauvaise santé. La pire performance de l’Amérique du Nord.

Le salaire moyen des francophones au Québec équivalait à 52 % de celui des anglophones. Aujourd’hui, à niveaux d’éducation et d’expérience identiques, le salaire horaire moyen des francophones ne le cède en rien à celui des anglophones.

En 1960, le niveau de vie du Québec accusait un retard de 18 % sur celui de l’Ontario. Maintenant, le retard a fondu à 5 %. Et ce qui en reste s’explique entièrement par le fait que les Québécois choisissent librement de travailler moins d’heures par année que les Ontariens. Le mieux-vivre, c’est ici.

L’économie du Québec est à présent plus productive que celle de l’Ontario. Les Québécois produisent plus de biens et de services par heure travaillée que les Ontariens. Il nous reste les États-Unis à rattraper.


La pauvreté absolue, c’est quand on peut se payer un peu plus (mais à peine) que le nécessaire. Une situation moins fréquente au Québec qu’ailleurs au Canada.

Pierre Fortin a écrit:

En 1960, les deux tiers des Québécois de 30 ans ne possédaient aucun diplôme. Seulement 5 % avaient un diplôme universitaire. Aujourd’hui, 90 % ont un diplôme secondaire ou professionnel, et 32 % un diplôme universitaire. On peut et on doit encore progresser, mais il n’y a pas de quoi se flageller !

Au tournant de la Révolution tranquille, la majorité des ados québécois savaient à peine lire, écrire et compter. Aujourd’hui, nos jeunes de 15 ans se classent au septième rang mondial en mathématiques, à égalité avec les jeunes Japonais, et au premier rang de toutes les provinces canadiennes. Il faut maintenant s’améliorer en lecture.

Il y a 55 ans, les entreprises francophones ne contrôlaient que 47 % de l’emploi au Québec. Aux dernières nouvelles, ce chiffre avait grimpé à 67 %.

Il y a 60 ans, la population du Québec était la plus pauvre du Canada, avec celle de Terre-Neuve. En 2015, le taux de pauvreté absolue (lorsqu’on peut s’offrir à peine plus que le niveau de subsistance) est plus faible au Québec que partout ailleurs au Canada, sauf dans les provinces riches en pétrole des Prairies. De plus, l’inégalité du revenu au Québec est la moins prononcée en Amérique du Nord.

Cumulativement, depuis 15 ans, la production de richesse par habitant d’âge actif (de 15 à 64 ans) a progressé davantage au Québec qu’aux États-Unis et en Ontario. C’est + 19 % au Québec, + 15 % aux États-Unis et + 11 % en Ontario.

Depuis la récession de 2008-2009, le poids de la dette publique du Québec dans l’économie a augmenté quatre fois moins qu’en Ontario et huit fois moins qu’aux États-Unis.

Les finances de l’État québécois se sont sans cesse améliorées depuis 20 ans. Le poids des intérêts à payer sur sa dette a diminué de 40 %. Toutes les agences internationales de notation de crédit ont maintenu ou haussé sa cote financière.

Des rassemblements économiques régionaux riches en vision, en solutions et en projets, comme Je vois Montréal, on en a encore grand besoin. Mais on aurait aussi grand besoin d’imposer un moratoire au larmoiement sur l’état de notre économie. Rien ne justifie le discours pessimiste.

http://www.lactualite.com/opinions/pourquoi-leconomie-du-quebec-se-porte-bien/
Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 1303
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: "L'économie se porte bien" - Pierre Fortin   Mar 15 Nov 2016 - 2:55

Les Québécois, plutôt riches:

http://affaires.lapresse.ca/opinions/chroniques/francis-vailles/201611/13/01-5040942-les-quebecois-sont-plus-riches-quil-ny-parait.php
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert Du Motier
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 2600
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Re: "L'économie se porte bien" - Pierre Fortin   Ven 25 Nov 2016 - 5:55

Fortin y'en a marre, c'est un jovialiste militant. Méchante sélection de chiffres! J'ai rarement vu une sélection aussi malhonnête.

Et l'autre chum de Fortin, Vailles, qui invente un revenu médian et qui te parle du prix d'un steak T-bone!

Franchement.

Revenir en haut Aller en bas
megalomarc
Trouble Maker
avatar

Nombre de messages : 1303
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: "L'économie se porte bien" - Pierre Fortin   Mer 30 Nov 2016 - 15:58

Francis Vailles a écrit:
le salaire moyen ne traduit pas nécessairement bien la réalité. En effet, un échantillon de deux individus où le premier gagnerait par exemple 5000$ par mois et le second, 500$ nous donnerait une moyenne de 2750$, ce qui ne représenterait pas fidèlement la réalité.

Pour contourner ce problème, un des indicateurs souvent utilisés par les économistes est la médiane, soit la valeur qui permet de séparer un groupe exactement en deux. Par exemple, dans un groupe de 100 employés, le salaire médian serait celui du 50e mieux payé.

francis vailles a écrit:
Selon cette enquête, donc, les travailleurs québécois à temps plein ont déclaré avoir gagné 896$ en juin, en moyenne, pour une semaine de travail de 38 heures (23,57$ de l'heure). La médiane est de 800$ (21$ de l'heure). La moyenne canadienne est 12% plus élevée et la médiane, 10%.

En somme, selon les enquêtes, le salaire typique (ou médian) des Québécois oscille probablement entre 800$ et 837$ par semaine, soit l'équivalent de 41 600$ à 43 500$ par année.
http://affaires.lapresse.ca/opinions/chroniques/francis-vailles/201309/04/01-4685807-quel-est-le-salaire-typique-dun-quebecois.php
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "L'économie se porte bien" - Pierre Fortin   

Revenir en haut Aller en bas
 
"L'économie se porte bien" - Pierre Fortin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Énigme 209 - la barbacane de la porte Saint-Pierre - château de Caen
» Pierres au-dessus d'une porte d'entrée ?
» fatigue intense.
» Comment bien s'assurer en cas de cambriolage
» Bien choisir ses vêtements de sport

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un forum fruité :: La roue de secours :: Politique et Société-
Sauter vers: